Comment faire face à une agression verbale

Comment réagir face à une agression verbale ?

3 clés efficaces pour garder le cap et rester maître de la situation

Transcription de la vidéo de Karima Rostane, coach énergéticienne spécialisée en rééquilibrage énergétique .

Agression verbale : Comment faire face à une personne qui cherche à vous déstabiliser verbalement et psychologiquement ?

C’est ce que nous allons voir aujourd’hui avec ces trois clés.

Avant tout j’aimerais vous raconter une petite partie de ma première vie professionnelle. Où je gérais des dossiers difficiles et où j’avais donc un public relativement difficile. Et même parfois agressif, que ce soit au téléphone mais aussi en face-à-face.

C’est vrai qu’à l’époque je n’avais pas tous ces outils fabuleux, notamment énergétiques pour m’aider au quotidien. Mais vous, aujourd’hui, vous pouvez être pareillement, confrontés à un public difficile dans votre activité. Vous avez souvent l’impression d’être une éponge, d’absorber complètement cette énergie négative. Et d’ailleurs ça vous fatigue, ça vous stresse. Bien souvent, quand cela vous arrive, vous ne vous sentez pas au mieux de votre forme. Et vous avez l’impression de ne pas tenir le cap, de ne pas avoir toujours les mots qu’il faut pour justement faire face à ces personnes agressives. D’où l’importance d’avoir des outils pour vous aider.

Lorsque vous vous retrouvez face à une personne agressive, vous devez protéger votre aura

Alors l’aura c’est quoi ? L’aura est le champ énergétique qui vous enveloppe. C’est un petit peu ce qui reflète votre état l’émotionnel, votre état mental du moment, là où vous en êtes. Et, pour peu qu’une personne vous agresse verbalement, cette enveloppe va être affaiblie. Et, même si vous ne le ressentez pas tout de suite, vous allez en ressentir les répercussions. C’est-à-dire que vous allez vous affaiblir alors que, en temps normal, vous devriez justement vous renforcer pour mieux faire face à cette agressivité qui vient de l’extérieur.

Alors comment faire ? Quand cette personne est en face de vous, avant toute chose, vous devez renforcer votre barrage énergétique. Tout du moins pour que cette personne, ou du moins les mots qu’elle utilise, l’attitude qu’elle a, ne puisse vous affecter.

Se protéger de toute agression verbale

Alors, c’est très simple ! Il y a deux choses à faire :

Vous pouvez imaginer autour de vous une bulle. Vous pouvez vous entourer immédiatement d’une bulle qui va vous protéger. C’est un petit peu comme si la personne vous envoyait des fléchettes, essayait de vous atteindre, et que ces fléchettes elles repartaient parce que vous êtes justement protégés et que vous êtes un petit peu comme dans une forteresse qui vous empêche de recevoir cette agression en pleine face.

Vous pouvez aussi, et moi j’utilise souvent cette technique, croiser vos bras et vos jambes si possible. Cela veut dire que la personne, tout ce qu’elle aura à dire, n’aura pas d’impact sur votre champ énergétique. Et ça c’est hyper important pour que vous puissiez garder le cap.

Vous pouvez faire les deux ou soit l’un ou l’autre.

Se protéger de l'agression verbale

Face à l’agression verbale, apprenez à vous protéger et à vous faire respecter

Quoi qu’il en soit, je peux vous assurer que ça va vous aider, que vous vous sentirez beaucoup plus fort si vous apprenez tout de suite à vous protéger. D’ailleurs si vous êtes en contact avec un public régulièrement vous pouvez, le matin en arrivant, vous mettre cette protection énergétique. Et utiliser en plus le fait de croiser les bras et les jambes, parce que ça, très souvent, on le fait déjà sans s’en rendre compte. Le tout, c’est d’y penser à chaque fois que cela vous arrive.

Écouter

Alors, deuxième clé ! Une fois que vous vous vous êtes protégé et que vous êtes dans votre bulle énergétique rien ne peut vous atteindre.

La personne s’exprime de façon violente bien souvent. Donc là, l’objectif pour vous est de la laisser parler. Ne l’interrompez pas, même si vous avez envie de le faire. Regardez-la de façon calme. Laissez-la s’exprimer. C’est important ! Puisque, souvent, ces personnes-là, ce n’est pas contre vous qu’elles ont de l’agressivité. C’est contre elles-mêmes tout simplement ou contre quelque chose que vous représentez, comme la société que vous représentez. Donc ne le prenez pas personnellement pour vous.

Laissez-la s’exprimer et, à un  moment donné, vous allez reprendre la main sur votre interlocuteur, sur votre agresseur.

De quelle façon allez-vous reprendre la main après l’avoir laissé parler ?

Se synchroniser

Vous allez donc à votre tour vous exprimer et lui dire : « Écoutez, j’ai bien entendu ce que vous avez à dire ! Maintenant je vais vous donner mon point de vue et je vous remercie de ne pas m’interrompre ! ». Et, surtout, vous allez utiliser le même ton que la personne a utilisé.

Ça veut dire que vous allez vous synchroniser à sa voix, au ton, à l’intonation de sa voix de façon à ce qu’elle vous écoute. Car, si vous parlez de façon trop basse, elle continuera et ne vous écoutera absolument pas, elle continuera son agressivité. Tandis que, si vous vous synchronisez à sa voix, vous allez un peu la surprendre et elle va s’arrêter pour vous écouter.

Lorsque vous allez vous exprimer auprès de votre interlocuteur, si vous avez croisé au bras et vos jambes, vous allez les décroiser. De façon à ce que ce que vous allez lui dire, ce que vous lui dites ait de l’impact sur lui. Tandis que, si vous gardez vos bras croisés, ce que vous allez lui dire n’aura pas d’impact sur lui. Ça c’est valable uniquement pour vous protéger de son agression verbale. Mais vous, lorsque vous avez quelque chose à exprimer, décroisez les bras et les jambes. Il faut juste y penser !

Donner son point de vue

Une fois que vous êtes exprimé, que vous avez commencé par prendre l’intonation de sa voix, pour qu’il puisse vous écouter, vous donnez votre point de vue mais de façon beaucoup plus calme. Vous reprenez une voix normale. Tout comme, lorsque vous avez entretien ou une discussion avec un ami, le ton est tout à fait normal. De façon à l’amener à s’exprimer lui aussi de la même manière que vous. Et là, du coup, vous allez commencer à pouvoir avoir une discussion tout à fait constructive. Pensez-y !

Se faire respecter

L’objectif de ces 3 clés est, avant tout, de vous faire respecter, d’apprendre à vous faire respecter de votre interlocuteur, de poser vos limites, de vous protéger. Parce que, plus vous poserez vos limites, plus vous vous sentirez fort. Car, c’est avant tout vous qui devez décider. Et peu importe l’état d’humeur de votre interlocuteur. Le fait de savoir réagir face à ces agressions, vous permet aussi de renvoyer l’autre face à ses responsabilités. Et ça c’est hyper important.

Donc lorsque la prochaine situation se présentera, et j’espère pour vous qu’elle ne se présentera pas de suite, si vous vous sentez agressé, verbalement, psychologiquement, pensez à ces 3 clés. Et la première clé, notamment la protection, pensez à la mettre en place le plus souvent possible. Peu importent les évènements, mais apprenez à vous protéger.. Vous allez vois que allez vous renforcer, vous vous sentirez en bien meilleure forme, et surtout aussi au niveau énergétique.

Une vidéo très instructive

Merci à Karima Rostane pour cette vidéo sur un sujet aussi important que l’agression verbale. À laquelle nous sommes tous confrontés un jour ou l’autre, que ce soit par un collègue, un supérieur, notre conjoint, nos enfants ou même par un parfait inconnu. Grâce à ces précieux outils, nous n’aurons plus à subir l’agression verbale. Car nous savons désormais comment nous protéger et faire face avec calme et sérénité.

Si vous n’êtes pas encore abonné à la chaîne Youtube de Karima, je vous invite à le faire dès maintenant. Vous serez ainsi assuré de ne pas louper ses prochaines vidéos qui, comme vous avez pu le constater, sont très très instructives.

gens difficicles


Commentaire

Comment faire face à une agression verbale — 2 commentaires

  1. Bonsoir,
    Tout d’abord merci à Albert Isel pour l’envoi de cette video.
    Face à ce genre de situation étant Maire c’était simple et dérangeait ce genre de critiqueur (euse) permanent :
    « Vous voyez la paille dans l’oeil du voisin, mais vous ne voyez pas la poutre dans le vôtre »!
    J’y ajoute, et facilement utilisé aussi : « Quand on veut marcher devant, faut déjà être capable de suivre, et pas n’importe quoi »!
    Cordialement.
    PLT Claude

  2. Bonjour et merci pour cet article 🙂

    Une autre alternative, qu’il est selon moi nécessaire de faire en parallèle, consiste à écouter ce que l’émotion a à nous dire à la manière de la communication non-violente, par exemple : quelqu’un nous envoie un reproche (à ne pas confondre avec une remarque), nous pouvons nous poser la question « Que ressentons-nous ? ».
    J’ai écrit un article sur le sujet pour aller plus loin : http://saimersoi.com/comment-mieux-gerer-ses-emotions-hypersensibilite-sur-empathie/
    Il s’agit de gestion de nos émotions face à l’agression verbale.

    Plus nous nous connaissons et plus il est facile de s’accorder à ce qui nous entoure : reconnaître nos forces et nos faiblesses vis à vis du monde.

    J’espère que j’aurai apporter un pierre de plus au sujet. Bonne journée !

Laisser un commentaire