Commentaire

20 manières de former votre esprit à la pensée positive (1ère partie) — 21 commentaires

  1. Je suis particulièrement satisfait de ce que je viens de lire à travers ces 10 premiers conseils. Vivement de recevoir la suite, et surtout qu’elle (cette suite) m’emplisse également de joie comme c’est le cas en ce moment

    • Bonjour Serge,

      Merci pour votre commentaire.
      La suite dans quelques jours et je pense qu’elle devrait répondre à votre attente. En tous cas, je le souhaite.

      Amicalement

      Albert

      PS : n’hésitez pas à partager cet article si des personnes de vos connaissances ou entourage peuvent en avoir besoin.
      La France est championne du pessimisme, peut-être qu’un jour j’arriverai à infléchir (un tout petit peu) la tendance.

  2. Au moins je trouve super que vous essayez d’introduire une tendance plus positive en France. C’es bien, ce sont des gens comme vous qui tissent la toile. L’exemple de la montagne est tres bon, il faut essayer de trouver une reponse telle que celle ci dans tout autre probleme…merci pour votre site magnifique, pleins de bons conseils et facile a lire et a comprendre .

    • Bonjour Marie,

      Merci pour vos encouragements.
      Je pense que l’image de la montagne à gravir doit pouvoir s’appliquer à tous les problèmes. Divisez le problème en étapes plus faciles à franchir. Appréciez et savourez la satisfaction et la fierté que vous apporte chaque nouveau pas en avant. Et n’hésitez pas à vous féliciter et à vous récompenser à chaque nouvelle étape réussie pour vous inciter à persévérer et rendre l’effort plus agréable.

      Avez-vous déjà remarqué que plus on se rapproche du sommet, plus on a l’impression d’être aspiré par lui ? C’est en tous cas ce qui m’arrive régulièrement. Plus j’arrive près du but et plus j’ai hâte d’y être. Comme si le sommet m’interpelait : « Viens ! viens profiter de la vue imprenable, de l’air pur et de la détente que je t’offre pour te récompenser de ton effort ! ».

      C’est pareil pour les objectifs qu’on se fixe dans la vie. Plus on se rapproche du but final, plus on a hâte d’y être pour pouvoir savourer enfin tous les bénéfices de la réussite.

      Amicalement

      Albert

  3. Vraiment vous m’avez aidé beaucoup avec vos conseils.mais j’aimerai aussi des conseils sur une situation trés delicate.enfait j’aimerai oublier une fille mais je n’arrive pas le faire pourtant il le faut parceque je le veux pour mon bien.

  4. Merci pour ces articles, ils m’aident vraiment à aller de l’avant et à positiver car je suis une personne qui changent vite d’avis et d’état émotionnel et avoir une sorte de coach comme cela m’aide a rester droite sur mon chemin.
    Bien à vous

    • Bonjour Chipounette,

      Utilisez ces conseils régulièrement. Faciles et simples à mettre en pratique, ils vous aideront à stabiliser progressivement votre état émotionnel.

      C’est en tous cas ce que je vous souhaite.

      Amicalement

      Albert

  5. Bonjour Albert,

    Un grand merci pour tes conseils. Ils m’aident vraiment à remonter la pente et à me reconstruire chaque fois que le moral n’y est pas.

    • Bonjour Marie-Chantal,

      Les jours de pluie nous permettent de mieux apprécier les journées ensoleillées. Tout comme la météo, notre moral n’est pas continuellement au beau fixe. Nous connaissons tous des moments de doute. Je suis heureux que ces conseils vous permettent de passer plus facilement ces caps et faire en sorte qu’ils ne durent pas.

      Amicalement

      Albert

  6. Bonsoir.
    Je suis tombée sur votre site par le plus grand des hasard (sur Facebook)…et ça m’a fait « tilte »!!
    Je viens de lire tout vos conseils, ainsi que les commentaires qui en ont découlé.!!.
    En ce moment dans ma petite vie, j’ai l’impression de tout faire de travers avec mon compagnon depuis que j’ai du faire un ivg de peur de le perdre, depuis je perds de plus en plus le sourire, n’arrive plus à manger comme avant, j’ai l’impression de me perdre sur le chemin de la vie, d’imploser dans ma tête…
    Ces conseils me donnent beaucoup d’espoir, j’espère que le bonheur rayonnera à nouveau dans le fond de mon coeur!…Merci

  7. merci pour votre site,
    je suis content de ce que vous faites , j’aimerai vous rencontrer si vous etes en région parisienne, comme moi….

    j’ai de gros gros soucis, trois deuils dont surtout celui de ma femme, tous les trois récemment, et en plus pas de boulot, j’ai peur…
    je suis croyant, sinon je voulais passer sous le train,

    coimment survivre ?

    la pensée positive je la pratiquais plus jeune (shatki guawan, vous connaissez?) mais là quand les évenements vous tombent dessus faut s’accrocher, heureusement que je suis croyant, sinon…

    a bientot de votre commentaire…je vous en remercie….
    ch

    • Bonjour Christophe,

      J’habite dans l’Est de la France, donc pas du tout dans la région parisienne.

      Sincèrement, Christophe, pensez-vous que vos proches récemment décédés seraient heureux de vous voir passer sous un train et approuveraient votre geste ? La vie continue et, personnellement, je crois qu’un geste désespéré ne serait vraiment pas la meilleure façon de respecter leur mémoire.

      Bien qu’ayant connu des décès de proches, dont mes parents, je n’ai pas été confronté à des épreuves aussi pénibles que vous. Mais, quand je rencontrais de très gros soucis dont je ne savais plus comment m’en sortir, je m’allongeais pour essayer de calmer le flux de mes pensées. Puis, je me disais que « tout est possible avec l’aide de Dieu ». Après un moment, mon esprit s’éclaircisait et je retrouvais le calme. C’était comme si j’avais transmis mes problèmes à quelqu’un qui a des pouvoirs bien plus importants que moi. Avec une tête plus claire, les idées noires s’évaporent, on commence à relativiser et à voir les évènements sous un angle différent et on peut à nouveau réfléchir. Et souvent, après quelques minutes, une solution à mon problème me venait spontanément à l’esprit. Une solution à laquelle je n’avais pas songé auparavant. Et pour cause, mes soucis, qui tournaient en boucle, saturaient complètement mon esprit et ne laissaient plus de place à la réflexion.

      En vous adressant à Dieu, vous trouverez du réconfort. Et vous qui avez pratiqué la pensée positive, dans vos prières faites des demandes positives. Allez dans une librairie ou une bibliothèque, il existe d’excellents livres sur la manière d’appréhender la vie après un décès. Savoir comment vous en sortir (et comment d’autres l’on fait) vous sera d’un grand soutien pour vous aider à retrouver l’envie de vivre.

      Courage, Christophe.

      Amicalement

      Albert

      • oui c’est gentil, je prie de plus en plus, mais çà n’empeche pas des flashs sur des moments faciles ou des engueulades que je regrette, il faut aimer, la maintenant , mais en France on est trop coincé pour prendre les gens dans les bras, (j’ai eu des petits soucis dans la famille) car après pchitt! la personne qu’on aime est partie, d’ailleurs comme on m’a dit: plus c’est brutal, plus c’est dur…
        Merci de votre soutien, ce qui es dur c’est le manque de boulot, les gens qui bossent savent pas dans quel merde on est, écouter les médias sérieux a l’étranger, le discours est bien différent..
        Mais je m’en remets a ma femme qui me aller voir Marie pour demander de l’aide, et peut être que çà devait être comme çà… même vos propres enfants ne vous comprennent plus….
        ET puis j’ai vécu y a quatre ans le décès de ma mère, j’avais ma femme et les enfats je les voyais, et bien çà n’a rien a voir….
        Et puis enfin je réalise que je vais m’appauvrir,
        merci de votre soutien
        Il faut du temps… mais le chomage n’arrange rien….
        merci encore, j’ai envie de rester en lien avec vous
        je croyais que c’était la femme souriante en haut de cette page qui était la tenante du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :